• Caroline STIL, Diplômée de l'Ecole du Louvre
galerie
portraits

Portrait de J Rensburg Jr par H JB Jolly- Den Hag 1838

Le tableau est signé Henri Jean-Baptiste Jolly (Anvers 1812-La Haye 1853), auteur de scènes de genre et portraitiste. Il a beaucoup voyagé en Hollande, en France et en Allemagne. Peintre belge ayant travaillé aux Pays-Bas, il a fait ses débuts en tant que membre de l’Académie royale d’Amsterdam; puis de 1826 à 1833 à l’Académie de La Haye. Il a exposé au Salon Officiel de Paris en 1847 et 1848. Le Musée Communal de la Haye possède un Portrait du Dr Mengell. Décédé à 40 ans, il n’a pas eu une longue carrière mais il a peint également le portrait de l’épouse de J Rensburg Jr. Le vernis est légèrement opaque (sans doute à cause d’une conservation en milieu humide et un vieillissement naturel sous l’action des UV), il altère la lecture correcte des contrastes (par exemple : détail des rayures du costume, profondeur de champ, chanci du vernis dans les rideaux à droite, etc.).Il présente des repeints grossiers qui semblent de toute évidence avoir été rajoutés sur le vernis d’origine. Ces repeints se trahissent par leur surépaisseur massive et par leur grossièreté; aux antipodes de l’art raffiné et subtil de H JB Jolly. Ils apparaissent dans la nappe rouge, les rideaux en sont couverts sur la partie supérieure, le coude à droite est souligné et le bosquet à gauche est couvert d’un pigment vert sapin lui aussi épais et grossier; enfin, le front du modèle est touché lui aussi par un repeint débordant de teinte actuellement très inappropriée La toile ainsi que la peinture sont également déformées à gauche du visage (cheveux et rideau jaune aussi) suite à la pose d’une pièce au dos pour stopper un petit accroc ancien, très certainement par chauffage trop puissant (cloques très visibles). L’adhésif de la pièce est sec et cassant et la pièce se retire sans aucun effort.L’ancien accroc ne justifiait pas une pièce aussi vaste et un adhésif aussi puissant; en se rétractant, il a entraîné le film peint au dos, qui est actuellement figé en bosses.

Ci-dessus: photo prise en lumière rasante; ci-dessous: après restauration.

Les repeints nombreux du tableaux apparaissent tous clairement comme ayant été ajoutés par-dessus le vernis d’origine, ils se présentent en grande partie facilement réversibles et laissent apparaitre beaucoup de détails enfouis…