• Caroline STIL, Diplômée de l'Ecole du Louvre
galerie
miniatures

Portrait de femme en Diane Chasseresse

Description

  • Huile sur ivoire cerclée de cuivre
  • Diamètre cinq centimètres
  • Portrait de femme en Diane Chasseresse
  • Epoque Empire, autour de 1800/1815
  • Anonyme français

Historique

Depuis les manuscrits enluminés médiévaux jusqu’à son apogée au 18° siècle et au début du 19°, la miniature n’a cessé d’inspirer les artistes.

Au 16° siècle, elle s’est détachée du livre pour devenir un portrait indépendant que sa petite taille rendait très pratique : en ces temps où les voyages prennent beaucoup de temps, elle permet de maintenir le lien entre les hommes, les femmes et leurs enfants par ces souvenirs, véritable gage d’amour et d’attachement.

C’est également un objet de flatterie : les princes en offraient à leur cour et aux ambassadeurs. Les supports étaient variés, des plus précieux : de l’or, du cuivre, de l’argent, de l’ivoire ; au plus modestes : on trouvait également des œuvres sur parchemin, sur coquillage et…sur des cartes à jouer !

Cette œuvre a été réalisée sur ivoire, ce qui facilitait le travail de l’artiste puisque la teinte du support donnait naturellement l’éclat des pâles carnations à la mode sous l’Empire.

Le musée du Louvre possède des collections remarquables de miniatures de la Cour de France au 16° siècle dont les plus célèbres sont les œuvres de François Clouet et Corneille de Lyon.

Constat d’état

Le support très fin s’est brisé, sans doute en même temps que le verre bombé qui devait protéger la miniature.
Il présente une cassure nette en bas ainsi qu’une rupture avancée qui traverse la gorge de la jeune-femme.

La surface est propre.

Cet article a été publié dans galerie, miniatures. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.